Une journée pour mieux se connaître

C’est dans ce but que les équipes de l’ADIL, l’ALEC 27, le CAUE et SOLIHA Normandie Seine, 4 associations indépendantes regroupées en Collectif en 2017, se sont réunies au Vaudreuil, dans un climat convivial, le 7 avril dernier.

Après un accueil des directrices et directeurs qui ont présenté le collectif et le programme de la journée, les personnels se sont regroupés en binômes pour une première prise de contact puis en grands groupes pour apprendre à mieux se connaitre et à identifier les champs de compétences et les domaines d’actions de chacun. Le soleil était de la partie et a permis aux groupes de travail de profiter des espaces extérieurs dès le milieu de la matinée.

Après un déjeuner partagé avec les présidentes et président des 4 structures, les échanges se sont poursuivis autour de cinq thématiques par sous-groupes : patrimoine bâti privé, patrimoine bâti public, mutualisation des fonctions administratives, formations et communication à destination des collectivités et approches territoriales (Vallées habitées, TEPOS, revitalisation des centres bourgs, …). Après une restitution générale, il ne restait qu’un peu de temps pour imaginer en brainstorming le nouveau nom du collectif. Une dernière réflexion en commun avant de se séparer sur l’impression satisfaite d’une meilleure connaissance des activités des uns et des autres et l’envie de travailler plus en synergie.

Cette journée a été l’occasion de rappeler l’ambition du collectif, à savoir :
• Structurer et formaliser la collaboration entre les 4 associations,
• Développer les habitudes de travail en commun et faire progresser la culture commune,
• Définir, mettre en oeuvre et évaluer conjointement la feuille de route
• Porter une vision partagée du territoire et être force de proposition.

Et les engagements qu’il a définis dans ce but :
• Les engagements de chaque association : agir en complémentarité sur des missions d’intérêt général, respecter un principe de non-concurrence sur les territoires, promouvoir les compétences et les actions de chacune des associations, partager les savoirs-faire, s’engager à collaborer sur des projets communs.
• Les engagements collectifs : Mettre en œuvre un programme de travail, organiser des chantiers communs, définir et mettre en pratique des modes de faire, afin d’aller ensemble vers une amélioration de la performance individuelle et collective, assurer une meilleure visibilité, optimiser les dépenses et développer les ressources.

2018-01-25T19:57:47+00:0017 janvier, 2018|Categories: À la une, Évènement|Tags: |